イ の イ ン テ ン シ ョ ン (Kyōaku no Intention ), 成 田宗弘 * & 羽 野 昌 二 * – 兇 悪 の イ ン テ ィ ン シ ョ ン

Sorti chez P.S.F. Records en 2001.

Duo japonais noise et free, guitare et batterie, avec la star absolue de la guitare noise, rock et psychédélique nippone : Munehiro Narita, qu’on retrouve ici avec Shoji Hano à la batterie. Si Hano œuvre depuis des années dans le free jazz et l’improvisation au côté de grands noms comme Keiji Haino, Peter Brötzmann ou Derek Bailey, Narita est bien le guitariste des géniaux High Rise, à qui Guitar Wolf (entre autres), doit tout (sauf que c’est à peu près 2000 fois meilleur). Son jeu de guitare, tout en soli fous plein de wahwah sauvage et de riffs teigneux, accompagné d’un son souvent très saturé, marque inévitablement les esprits. Le disque présenté ici est sorti chez le légendaire P.S.F. records, à qui on doit tout. Certainement un des meilleurs labels de musique japonais qui comprend dans son écurie White Heaven, High Rise, Musica Transonic, Keiji Haino, Acid Mothers Temple & The Melting Paraiso U.F.O., Maher Shalal Hash Baz, etc. Une descente profonde dans ce label est d’ailleurs fortement recommandée pour ceux qui ne le connaissent pas.

Fidèle aux orientations les plus extrêmes de P.S.F., Kyōaku no Intention délivre un très bon disque de free, avec une guitare inspirée et grinçante accompagnée par un batteur qui déploie toute la puissante d’un jeu fou et extrême (et technique malgré tout). Le jeu en duo rend la chose aride, sévère et presque « punk ». De la roue libre, du déjanté, du primitif violent, une belle atmosphère rugueuse et urbaine qui s’étale sur trois longues plages (malheureusement uniquement en CD) pour ceux qui n’ont pas peur des disques d’improvisations de ce type. Un CD qui trouverait parfaitement sa place chez les amateurs de free jazz.